Séance de sensibilisation à l’annonce de diagnostic de déficience

La Plateforme Annonce Handicap propose des séances de sensibilisations à la problématique de l’annonce de diagnostic de déficience destinées aux professionnels et futurs professionnels de la santé. Ces séances visent à faire prendre conscience aux participants de l’intensité de l’impact émotionnel lors d’une annonce de diagnostic de déficience et de la nécessité d’accompagner le patient et sa famille.

Une vidéo, un power point, des livrets permettent une réflexion approfondie du sujet.

Nous intervenons également sur d’autres thèmes :

  • Annoncer une mauvaise nouvelle (GLEM de médecins)
  • L’impact du diagnostic sur le patient, les parents, la famille
  • La fratrie
  • Le processus de résilience au sein de la famille

Plus de renseignements sur :

  • Notre formation/sensibilisation
  • Nos animateurs/formateurs
  • Nos conditions
  • Nous contacter

Public :

  • Professionnels et étudiants du secteur psycho-médico-social.
  • Personnels d’accueil de ces structures.
  • Enseignants.
Les objectifs pédagogiques :
  • Comprendre l’impact et les enjeux de l’annonce de diagnostic de déficience.
  • Réfléchir aux réalités vécues par les patients et les professionnels au moment de l’annonce.
  • Prendre conscience du vécu émotionnel des patients et des équipes médicales.
  • Sensibiliser à l’esprit de réseau pour un meilleur accompagnement de la personne et de sa famille.
  • Initier et inviter à un travail d’approfondissement personnel (suite à la sensibilisation) : les différentes étapes du processus d’annonce (Avant l’annonce, lors de la rencontre, enfin de rencontre et après la rencontre).
Contenu :
  • Partir des données relevées quant à l’annonce de handicap.
  • Relever le vécu et donc les besoins (tant des professionnels que ceux des personnes confrontées à la déficience et de ceux de leur famille), en termes de temps, d’émotion, de planification.
  • Pointer les enjeux de l’annonce, les implications d’une annonce sur le futur de la personne et de sa famille …
  • Souligner le principe de partenariat et d’accompagnement, c’est-à-dire la nécessité d’une collaboration étroite entre les professionnels mais aussi avec les personnes à qui l’on annonce une déficience ou avec leurs parents.
  • Amener le professionnel ou le futur professionnel vers une réflexion lors des différents moments du processus d’annonce.
Méthodologie :
  • Exposé / Présentation d’un PowerPoint  : Etat des lieux de la problématique de l’annonce : les données, les enjeux, les réalités pour la personne et sa famille, les réalités pour le professionnel, quelle réflexion pour mieux accompagner l’annonce.
  • Cet exposé est nourri de brefs témoignages relayés ou vécus par un parent et/ou par un professionnel qui réalise l’animation.
  • Brève présentation des outils de la PAH afin d’améliorer les conditions de l’annonce et l’accompagnement des personnes et de leur famille (de l’état des lieux (le powerpoint) à l’outil (le livret), ou comment apporter concrètement des réponses à l’ensemble de la problématique dans sa pratique professionnelle quotidienne)
Mise à disposition d’outils :
  • le livret destiné aux parents (“Des mots pour le dire”),
  • le livret destiné aux professionnels (“Handicap, déficience, accompagner l’annonce d’un diagnostic”)
  • le livret destiné aux frères et soeurs ( » Des mots pour comprendre « )
  • le livret destiné aux personnes en situation de handicap (« Des mots pour se dire »)
  • le livret destiné aux personnes atteintes de déficience intellectuelle – Version en facile à lire et à comprendre (« Des mots pour comprendre mon handicap »)
  • le site Internet (www.plateformeannoncehandicap.be)
Nombre de participants :

De 15 à 150 personnes (recommandé 30 personnes).

Les formateurs :

Luc Boland, scénariste, est papa d’un garçon atteint du syndrome de Morsier.
Il a crée trois associations autour du thème du handicap dont la PAH, il en est le président.

Marie-Claire Castermans est un des membres fondateurs de la PAH, dont elle est administratrice et trésorière.
Elle est directrice du SAPHAM, un service d’accompagnement pour la personne présentant une déficience intellectuelle.

Dominique Damas, économiste de formation, fut présidente de l’association X fragile Belgique asbl de 2012 à 2020. Elle est également maman de trois enfants porteurs du syndrome X fragile.

Depuis 2010, elle partage avec passion ses nombreuses connaissances théoriques et pratiques et a à cœur de sensibiliser le grand public, les professionnels et les parents à l’accueil, l’accompagnement et l’éducation des personnes porteuses d’une déficience intellectuelle.

Jean-François Grimmiaux, médecin généraliste, ancien chef de service du département de soins palliatifs des cliniques de l’Europe, anime depuis de nombreuses années des sensibilisations sur l’annonce de la mauvaise nouvelle et du handicap auprès de médecins, écoles d’infirmières et hôpitaux.

Myriam Jourdain est la maman d’un jeune homme polyhandicapé et infirmière et licenciée en gestion hospitalière de formation.

Elle a travaillé pour l’asbl Inclusion et, depuis 2018, elle est directrice du RAQ – Le Réseau Associatif pour la Qualité – une asbl active dans le secteur du handicap.

Elle est administratrice de la Plateforme Annonce Handicap et de l’AP3, l’Association des Parents et Professionnels autour de la Personne polyhandicapée.

Vous désirez nous contacter à ce sujet :

Par mail : bureaupah@hotmail.com
Par téléphone : 02 673 27 89
Via notre formulaire : Contact