Vous vous posez des questions sur le diagnostic (ou l’absence de diagnostic)

Les diagnostics (figés, évolutifs, … parfois incorrects ou trompeurs)

Connaître le diagnostic est un droit du patient. Encore faut-il qu’il lui soit communiqué de manière adéquate et adaptée à ses capacités de compréhension. On ne s’adresse pas de la même manière à un adulte victime d’un accident qu’à un jeune enfant ou encore à une personne présentant une déficience intellectuelle.…

Différence entre diagnostic et pronostic

A partir d’un diagnostic, il est parfois possible d’avoir une idée de l’évolution de la déficience. Mais ce pronostic, basé sur des calculs statistiques, n’est jamais qu’un pari sur l’avenir.
Certains pronostics peuvent faire baisser les bras ou au contraire, sonner comme un encouragement ou un défi et stimuler la volonté de lutter.… .

Les limites de la médecine

Vous êtes bien placé pour savoir que la médecine a des limites. Les séquelles liées à votre déficience et peut-être la douleur physique sont là pour vous le rappeler chaque jour.
Il existe de très nombreuses déficiences et maladies. Toute pathologie ne s’exprime pas de la même manière : symptômes différents, intensité différente, …

Les recherches sur Internet – les conseils extérieurs

Internet est devenu une source d’information d’une grande richesse et d’une grande diversité. Vous pouvez y trouver des renseignements sur votre déficience et des interlocuteurs sur de nombreux sujets. Bien plus que cela, la solidarité et l’espérance seront peut-être au rendez-vous.